Chauffage au compost

Voici une petite section qui vous présente brièvement ce que nous effectuons afin d'expérimenter le chauffage au compost. À l'hiver 2014 et 2015, nous avons chauffé la serre aquaponique par des froids extrêmes de moins 35 degrés Celsius.

Voici un article qui a parut dans le journal de Montréal sur notre système de chauffage :

http://www.journaldemontreal.com/2015/03/28/il-chauffe-sa-serre-avec-du-crottin-de-cheval

 

Le transfert de la chaleur de l'eau qui circule dans le compost s'effectue avec ce 10 pieds de tuyau de cuivre qui permet de transmettre cette chaleur à l'eau des bassins des poissons. La pompe avec le tuyau jaune est celle qui permet la circulation de l'eau dans les bassins à poissons du système aquaponique, ce qui permet à l'eau de passer proche du tuyau de cuivre afin de se faire chauffer. 

 

Des drains perforés sont placés sous le tas afin d'apporter suffisamment d'oxygène au compost. 

 

Le système de ventilation de la serre permet d'injecter l'air sous le tas. Si on décide d'intégrer les poules dans la serre, il est possible d'envoyer cet air dans le compost, car sinon, le gaz dégagé par les déjections de poules, l'ammoniaque, devient néfaste aux plantes. 

En 2014, nous avions isolé le tas de compost avec des ballots de paille. Toutefois, les joints entre les ballots font en sorte qu'il y a des pertes énergétiques et une fois humide la paille n'a plus de pouvoir isolant.  

En 2015, nous avons amélioré l'isolation par du vieux ''thermofoil'' afin d'avoir une enveloppe hermétique et récupérer l'air chaud qui sort du tas de compost. 

Voici comment les tuyaux ont été installés à l'intérieur du tas de compost. Plus de précisions seront apportés sur ce sujet dans notre document sur le compostage et son utilisation en terme de chauffage. 

 

Le graphique suivant présente les températures de notre serre et son système de chauffage au compost. La ligne bleue représente l'eau des bassins à poisson, en rouge l'eau chaude qui arrive du compost et le mauve celle qui entre dans le compost. Les autres courbes représentent les températures internes de la serre (vert) et nous permet de voir l'effet du soleil lors des midis ensoleillés. Cette surchauffe présente pratiquement une problématique qui aide au développement des insectes nuisibles si cette chaleur n'est pas captée. La courbe bleue permet de connaître la température extérieure.  

Graphique avec les températures au 22 décembre 2014

La température de l'eau des poissons a varié entre 21 et 24 degrés Celsius durant l'hiver 2014 qui était très froid. 

Nous nous sommes inspirés des travaux de Jean Pain pour le chauffage au compost. Il mentionne qu'il est possible d'obtenir plus d'énergie à composter du bois que de le brûler. Il installait même un biofermenteur, méthanisateur, à l'intérieur de son tas, afin de fabriquer du biogaz et il stockait ce gaz dans les chambres à air. Il utilisait le gaz pour propulser sa voiture et cuire sa nourriture. Cependant, nous avons modifié son design afin qu'il soit fonctionnel au Québec en hiver. Nous ne fabriquons pas de biogaz.