Culture des champignons au jardin

Quand on parle de champignons et de jardinage, on pense habituellement aux champignons parasitaires qui s’attaquent à nos plantes. Toutefois, les jardins hébergent aussi plusieurs espèces de champignons bénéfiques dans le sol. En plus des champignons qui se trouvent naturellement dans l’environnement du sol, des champignons comestibles peuvent aussi être introduits au jardin.

Les différentes espèces comestibles que l’on peut cultiver au jardin possèdent toutes une caractéristique commune : elles sont saprophytes. Elles se nourrissent donc exclusivement de matière organique inerte, telle que le copeau de bois ou la paille. En plus, elles ont la capacité de former une association bénéfique avec les plantes du jardin. On peut même en utiliser de concert avec des mycorhizes pour maximiser le rendement des plantes.

Lorsque un paillis de copeaux de bois est ajouté au jardin, sans ajout de champignons, les bactéries utilisent la majorité de l'azote présent dans le sol afin de dégrader le paillis, ce qui crée une carence en azote pour les plantes. Cet effet est annulé lorsque des champignons comestibles sont cultivés avec les plantes, car ils s'occupent de dégrader le paillis à la place des bactéries sans prendre tout l'azote. Plutôt, ils libèrent l'azote contenu dans le paillis et le rendent disponible pour les plantes.

Quelques avantages…

  • Augmentation du rendement de certaines plantes cultivées, telles que les crucifères et les cucurbitacées, avec l’utilisation d’espèces de champignons, tels que le strophaire (aussi appelé garden giant mushroom) ou le pleurote de l’orme;
  • Réduction des besoins en engrais, car les champignons facilitent l’absorption des nutriments par les plantes;
  • Optimisation de l’utilisation de la superficie de la parcelle cultivée, car il est possible de cultiver des champignons directement dans les allées, avec l’utilisation d’un paillis, et entre les légumes, lorsque le mycélium («racines» de champignons) est incorporé au sol;
  • Amélioration de la structure du sol à long terme par la présence importante de mycélium dans le sol;
  • Limitation du phénomène d’immobilisation de l’azote par les bactéries dans le sol causé par la présence de paillis riche en carbone;
  • Production d’une source importante de protéines pour l’alimentation;
  • Présence de propriétés médicinales pour certains champignons;
  • Protection des plantes cultivées face aux maladies fongiques, en raison d'un effet de compétition avec les espèces parasitaires, et face aux autres pathogènes, puisque certains champignons capturent même les nématodes (vers microscopiques).

Comment propager le strophaire au jardin?

Comment récolter le strophaire?