Projets de mycosylviculture au Pérou

À l'hiver 2018, nous avons visité un projet de mycosylviculture au Pérou afin d'approfondir nos connaissances sur le sujet. Des bolets (Suillus luteus) sont implantés avec des pins, les champignons permettent d'apporter un revenu important avant que les arbres ne soient prêts à être coupés pour la matière ligneuse. De plus, les champignons symbiotiques permettent une meilleure croissance des arbres.

Nous avons visité plusieurs séchoirs artisanales et on peut voir au centre de la photo Régis Goulet qui s'est occupé à la réalisation du projet de la coopérative Jalca Verde avec SOCODEVI. À la gauche, un ingénieur forestier du Québec qui était venu en même temps que nous visiter le projet. 

 Le projet en question a été réalisé avec un bolet (Suillus luteus) qui a poussé naturellement dans les plantations de pin. En passant les pins ne sont pas indigènes au Pérou et ils ont été implantés. C'est à ce moment que ces champignons sont apparus. 

 

Ce champignon symbiotique est l'un des plus agressif et facile à implanter. On retrouve ce champignon un peu partout dans le monde autant au Québec qu'en Espagne et probablement à d'autres endroits. Toutefois, les champignons qui poussent au Pérou sont à 3000 mètres d'altitude, ce qui fait en sorte qu'il n'y ait pas de larves dans les champignons, ce qui n'est pas le cas au Québec. Plusieurs champignons symbiotiques ont une phase dite saprophytique, ce qui veut dire qu'ils peuvent pousser en laboratoire. En ce sens, des essais ont été réalisés à l'Université de Cajamarca avec succès. Toutefois, le coût élevé relié avec la culture en laboratoire fait en sorte que ce n'est pas réaliste étant donné la faible valeur de ce champignon. De plus, étant donné que ce champignon est facile à cultiver, l'implantation à partir de spores est moins dispendieux et plus facile à réaliser. 

 

Les spores de bolets sont dispersés sur les jeunes plants en pépinière. C'est ainsi que les champignons sont maintenant implantés. 

Nous avons été visité le projet de la cueillette. Avant le séchage, la cuticule gluante du champignon, qui peut causer des indigestions, doit être enlevée afin qu'il soit comestible.

Tous les champignons sont destinés au séchage et ensuite vendus pour la région de Lima.

 

 

Si vous appréciez les projets que nous allons visiter afin de développer une expertise, n'hésitez pas à contribuer à la mise en place de projets localement en faisant un don.