La culture des champignons

Traitement de la paille à la chaux pour la culture en planche ou en contenant

Publié le 2021-11-04

Cette technique fonctionne surtout pour la culture du pleurote, nous avons eu quelques résultats qui restent mitigés avec la strophaire. 

L'implantation est effectuée avec du mycélium, sur de la paille traitée à la chaux, mélangé avec de la sciure de bois ou de la granule de bois franc (feuillus). 

Idéalement, le substrat doit être protégé de la pluie et du dessèchement lors de la période d'incubation (environ 3 et 4 semaines).On dépose un carton sur le paillis de copeaux et une toile noir et blanc (blanc vers le haut) est fixée sur des arceaux par-dessus la planche de culture. Lorsque le mycélium a colonisé tout le substrat, il est prêt à fructifier, le carton peut être enlevé et le mycélium mouillé pour induire la fructification. Si le substrat a trop d'eau lors de la colonisation (croissance) complète (environ 3 semaines ou plus) le mycélium risque de manquer d'oxygène. Une fois colonisé, le mycélium peut être irrigué.

 

Recette d'implantation

Voici une méthodologie à suivre pour inoculer 4 mètres carrés avec 4 sacs de mycélium d'environ 2 kg chacun et un ballot de paille.

Hachage et pasteurisation de la paille à la chaux

Un ballot de paille couvre environ 4 mètres carrés

  • Particules de 10 cm de paille hachée d'un ballot
  • 1 ballot par baril de 200 litres
  • 1,5 kg de chaux hydratée bien diluée et répartie
  • Trempage à pH 12 pendant 5h à 12h
  • Drainer et apporter au champ
  • 1 à 2 sacs de mycélium par mètre carré

Implantation au champ

  • Début mai à fin avril, nettoyage de la planche
  • 1 ballot de paille hachée et pasteurisée pour 4 mètres carrés (3,2 kg/m2)
  • 24 ou 72 kg (en poids sec) de granules de bois franc mouillées pour 4 mètres carrés (permets de décaler les récoltes) 
  • 4 sacs de mycélium de 2,2kg pour 4 mètres carrés
  • Alterner couches paille/mycélium/granules au sol (mélanger uniformément)
  • Couvrir de copeaux 4” comme paillis
  • Installer brumiseurs (plus ou moins 3 x 5min/jour selon le soleil et la température après la colonisation)
  • Installer filet anti-insecte (70gr) sur arceaux
  • Récolter jusqu’à la fin de l'été

    Photo : http://fermeauxpetitsoignons.org/

    Vous pouvez utiliser les bandelettes pour connaître le pH de la solution de votre eau, car la chaux hydratée perd son pouvoir alcalinisant si elle est trop vieille. 

    Problématique du taux d'humidité du substrat

    La problématique avec cette technique effectuée à l'œil, c'est que le pourcentage d'humidité peut être trop élevé et ainsi compromettre la production de cette culture. Si vous voulez contrôler le pourcentage, votre paille doit être assez égouttée afin qu'il n'y ait pas plus que 2 gouttes d'eau lorsque celle-ci est tordue au maximum. Idéalement, même aucune goutte lorsque la paille est tordue fortement de toutes ses forces (voir le schéma).

    Ensuite, si vous voulez rajouter de la sciure de bois, l'idéal est de calculer le pourcentage d'humidité en utilisant de la granule de bois franc. Utiliser la granule de bois franc permet de connaître le pourcentage d'humidité de départ (entre 5 et 8%). Je vous offre ici une recette :

    On verse 18 kg de granule de bois franc (feuillus) qui contient 5% d'humidité, donc 0,9 kg d'eau dans un gros contenant et si on ajoute 18 Litres (kg) d'eau à la granule, cela nous donne un poids final de 36 kg. Pour calculer, on prend le poids de l'eau du substrat divisé par le poids final incluant l'eau et la matière sèche.

    18,9 kg d'eau divisés par 36 kg = 53% d'humidité.

    On peut viser entre 53 et 60% d'humidité dans le substrat lors de la croissance du mycélium. Si le pourcentage devient plus humide que 60%, cela fera en sorte que le mycélium va manquer d'oxygène et que les bactéries vont prendre le dessus sur le substrat et votre production sera compromise. 

    Rendements

    Les rendements peuvent varier entre 4 et 9 kg de pleurotes par mètre carré. Le meilleur rendement observé a été de 15 kg/mètre carré dans une parcelle où il y avait 12 kg de granule (poids sec) et 1 sac de mycélium par mètre carré. On a remarqué dernièrement que si on utilise deux sacs de mycélium par mètre carré, les rendements sont augmentés, car le mycélium colonise plus vite et n'aura pas besoin de compétitionner et il mettre donc plus d'énergie dans ses rendements. Le rendement peut varier énormément en fonction de l'humidité du substrat (trop sec ou humide), de la quantité de mycélium, de l'humidité relative apportée lors de la fructification et du substrat utilisé. 

    Voici une vidéo qui explique comment implanter, entretenir et récolter le pleurote. Cette méthode peut être utilisée en plein champ ou en contenant. À NOTER : La pratique dans la vidéo est beaucoup plus intuitive et aucune proportion n'est calculée. Le pourcentage d'humidité n'est aucunement calculé. 

    Voici une vidéo qui vous explique comment implanter le pleurote au jardin en compagnonnage avec des choux ou autres légumes.

    Si vous avez aimé ce texte et que vous appréciez le développement de nos variétés et nos projets de recherche ainsi que l'information présentée, contribuez à l'avancement de nos recherches en faisant un don.

    Vincent Leblanc

    En plus d’être membre de l’Ordre des agronomes du Québec, Vincent a suivi cinq formations se rapportant à l’agroenvironnement. La création de son entreprise Violon et Champignon est le fruit des nombreux systèmes novateurs en agriculture qu’il a conçus, expérimentés et mis en œuvre. Il se spécialise maintenant dans la mise en production de champignons, ne cesse d'expérimenter de nouvelles espèces et ne recule devant aucune innovation pour en élargir le répertoire. Il est considéré comme l'un des plus créatifs et des plus dynamiques dans ce créneau !

    Retour