Essai expérimental de la culture du shiitake sur rondins

À l'automne 2017 jusqu'en 2019, nous avons mis en place un vaste projet de recherche sur la culture du shiitake en utilisant des rondins de chêne fraîchement coupés (pas plus d'un mois) et de d'autres essences. Les rondins ont été coupés lors de la période de dormance, soit à partir du moment où les arbres ont des feuilles colorées et avant la montée de la sève. Au total, nous avons mis à l'essais 10 variétés de shiitake, sur 70 rondins de différentes grosseurs. Certaines variétés peuvent produire avec des températures froides tandis que d'autres produisent lorsqu'il fait chaud, durant l'été, après un trempage de 24 à 48 heures.

 

Tous les rondins ont été pesés, identifiés. Nous allons gérer le taux d'humidité avec le poids des rondins. Nous pourrons aussi évaluer les rendements et trouver les variétés les plus adaptés pour le Québec et valider si cette production peut être commercialement viable.

Nous avons délaissé la culture du pleurote sur rondins, car nos essais n'ont pas été très concluants et les informations disponibles par une Université aux États-Unis semble corroborer nos observations. L'hydne hérisson aurait aussi un meilleur potentiel de culture sur rondins que le pleurote, avec la méthode sandwich comme vous pouvez voir sur l'image suivante.

Nous devrions avoir des résultats sur nos essais avec le shitake à l'été 2018 et de façon plus abondante en 2019. 

Voici un vidéo qui présente nos résultats après moins d'un an d'incubation. Certaines billes de bois ont donné plus de 1kg, ce qui est assez impressionnant. 

Nous allons ramasser les données sur chacun des rondins afin d'évaluer qu'elles variétés présentent un bon potentiel sous notre climat québécois. Nous sommes très satisfaits de nos résultats en 2018.

Si vous appréciez ce projet de recherche, n'hésitez pas à contribuer à la mise en place de celui-ci en faisant un don.


Partager ce message