Essais en champs avec le Centre d'expérimentation et de développement en forêt boréale

L'objectif du projet est de vérifier quelles espèces de champignons peuvent pousser sur des résidus de planure de bois franc abondant à Baie-Comeau. Vers la fin de l'été dernier (2017), nous avons donc implanté plusieurs parcelles avec deux variétés différentes de shitake, deux variétés de strophaire, une variété de pied bleu et deux variétés de pleurote. Nous avons eu une fructification avec les pleurotes environ 20 jours après l'implantation. La production des autres espèces devrait se faire l'été prochain et le pied bleu à l'automne, car il a besoin de froid. 

La planure de bois a été traitée au chlore (eau de javel) avec environ 4 tasses par 180 litres de substrat mélangé à l'eau. Le substrat a trempé un minimum de 5 heures et le chlore s'est vite évaporé lors de la manipulation de la planure. La concentration de chlore utilisée est acceptée en culture biologique. 

Nous avons effectué des buttes au champs afin d'avoir un bon drainage en tout temps et surtout au printemps, car le mycélium ne doit pas mourir asphyxié.

La planure a ensuite été déposée sur les buttes et nous y avons mélangé du mycélium.

On peut voir les petits grains qui contiennent le mycélium pour les pleurotes.

Après l'inoculation, des cartons ont été déposés afin de protéger le mycélium de trop fortes pluie ou du dessèchement. 

Le 5 octobre, les premiers pleurotes sont apparus juste avant l'hiver. Nous avons bien hâte de voir la production au printemps.

 

Voici une photo du pleurote perlé, on peut voir qu'il est plus pâle.

Si vous avez aimé ce texte et que vous appréciez nos projets de recherche ainsi que l'information présentée, contribuez à l'avancement de nos recherches en faisant un don.