Mycélium de shiitake bio pour inoculation de rondins

Mycélium de shiitake bio pour inoculation de rondins

Prix régulier $28

Mycélium certifié biologique par Écocert Canada

Période de commande : de février à mars

Niveau de difficulté : facile à intermédiaire

Substrat : sciure non supplémentée

Variétés : La variété en vente cette année est la WW, car celle-ci est la plus productive sur notre ferme. Elle peut produire aussi sur plusieurs bois franc, sa période d'incubation est la plus rapide et elle fructifie naturellement au printemps et à l'automne, ainsi qu'à l'été suite au trempage. 

DESCRIPTION

Le shiitake (Lentinula edodes) est un champignon très prisé en Asie. Il a une saveur parfumée qui est distincte des autres espèces de champignons. Le goût du champignon est plutôt aigre lorsque cuisiné peu de temps, mais change avec une cuisson plus longue. Ce champignon peut être apprécié dans une variété de mets. Il est délicieux tranché et cuisiné dans des soupes avec un bouillon ou du miso. Il est aussi possible de le mariner avant de l’enfourner ou le griller ou de tout simplement le faire sauter dans l’huile. C’est un des champignons les plus riches en protéines. Les propriétés médicinales du shiitake sont aussi très intéressantes.

Par ailleurs, lorsque le champignon est jeune, le parfum dégagé par celui-ci agit un peu comme un répulsif contre les mouches, ce qui est fort pratique pour la culture à l’extérieure. 

CONSEILS POUR LA PRODUCTION 

Culture sur rondins (bûches)

Le shiitake pousse bien sur des rondins fraîchement coupés provenant d'arbres sains. Idéalement, les rondins sont coupés l'hiver. Référez-vous à la page sur la culture des champignons de notre site internet, ainsi que celle sur notre essai expérimental de culture de shiitake, afin d'obtenir l'information sur l'entretien des rondins et les méthodes qui permettent de connaître le taux d'humidité de ceux-ci.

Le mycélium de shiitake doit être encore blanc (jeune) lorsqu'il est utilisé comme inoculum. Les deux premiers sacs à droite sur la photo sont parfaits pour inoculer un rondin tandis que les deux derniers sont trop brun (avancé) et prêts à fructifier à même le bloc. Notez que le premier à gauche semble contenir seulement de la sciure, mais le mycélium est présent partout dans la sciure. 

 

Ce champignon pousse normalement sur des rondins de chêne, d'ostryer de Virginie, d'érable à sucre, d'érable rouge et de bouleau (en ordre décroissant de productivité). Le hêtre n'est plus une essence recommandée, car cet arbre au Québec est maintenant affectée par la maladie corticale du hêtre qui fait en sorte que son écorce tombe rapidement et le rend inapproprié pour la culture sur billes de bois.

Le pourcentage d'humidité dans le rondin doit se situer autour de 40 % lors de l’incubation et un peu au dessus de 35% le reste du temps. L’humidité ne doit pas descendre en dessous de 30 % en tout temps. Si on ne veut pas gérer le pourcentage d'humidité avec la méthode de calcul du poids (décrite à la page sur la culture des champignons de notre site internet), il est possible d’utiliser un pluviomètre, ou un contenant dans lequel on peut mesurer la pluie. Lorsqu’il y a moins d’un pouce d’eau accumulée à l’intérieur d’une semaine, il faut arroser les billes de bois. L’arrosage des billes peut toutefois, déclencher la fructification lorsque le mycélium a incubé totalement les rondins.

Les variétés qui produisent seulement avec une température froide, vont produire des champignons au printemps ou à l'automne. Ces variétés ne requièrent pas de trempage afin d’initier la production de champignon. On peut donc cultiver ces variétés sur de plus grosses billes de bois.

Le schéma suivant présente comment effectuer le trempage. Les rondins sont disposés en plusieurs piles, tel que démontré dans la partie gauche du schéma. Afin d’obtenir une production constante, une pile par semaine est trempée dans l’eau froide pendant 24 heures. On dispose ensuite les rondins trempés debout, prêt à fructifier, tel qu’illustré dans la partie droite du schéma. Les rondins, disposés en pile, doivent être protégés de la pluie par une bâche idéalement. Sinon, une grosse pluie pourrait initier la fructification de tous les rondins en même temps.